image-post mask

Une équipe à votre écoute

La composition du bureau est la suivante :

Président : Bertrand BLOIN
1er Vice-président : Thierry RAMIER
2ème Vice-président : Rhéa ROCH
Trésorier : François LACOUR
Secrétaire : Lisa CROISET

Un encadrement de qualité

Maître d’armes à Maisons-Alfort depuis 2001, Laurent Couderc fut sportif de haut niveau à l’INSEP de 1985 à 1999.

Expériences professionnelles

2001-2017 – Maître d’armes Maisons Alfort (94) / ESIEE (93)
1999-2001 – Maître d’armes Aulnay sous Bois (93)
1996-1999 – Maître d’armes Section Paloise (64)
1992-1996 – Maître d’armes ASPTT Dijon (21)

Brevet d’Etat 1er Degré (INSEP)
Sportif de Haut niveau Escrime (INSEP) de 1985 à 1999

Plus de 40 ans d’escrime

L’histoire du club

L’Association Sportive Amicale (ASA) est fondée en 1900 par Maurice Cubizolles. Le football et la course à pied sont les deux premières disciplines exercées au sein de l’ASA. Très vite, l’Association devient un club omnisport.

La section escrime de l’ASA voit le jour en 1969 par le rattachement du club d’escrime des parents d’élèves de l’école Condorcet.

La fusion en 1977 avec La Française AC du maître Augustin Parent lui donne un nouvel élan. L’opportunité de ce rapprochement entre les deux clubs est créée par la Municipalité de Maisons-Alfort qui aménage à cette époque une salle d’armes dans le nouveau complexe sportif Georges Pompidou.

Maître Parent quitte donc son grenier légendaire, où pourtant il prépara la carrière de nombreux champions et en particulier du plus titré des escrimeurs français, Jean-François Lamour, dont il a guidé les premiers pas en 1963.

Dès lors, Augustin Parent peut continuer son oeuvre de formateur exemplaire dans une salle spécialisée et donner ses lettres de noblesse à ASA La Française.

L’année 1984 voit l’apothéose de l’escrime maisonnaise avec Jean-François Lamour, médaille d’or aux Jeux Olympiques de Los Angeles, et médaille d’argent par équipe, avec également de Maisons-Alfort, Hervé Granger-veyron. Jean-François Lamour, après avoir obtenu 7 titres de champion de France, accède à la consécration suprême à ces 20èmes Olympiades. C’est aussi la récompense bien méritée pour son maître d’armes.

Le maître Parent est décoré de la Légion d’Honneur en récompense de son dévouement et de son travail pour le sabre.

De jeunes et brillants maîtres d’armes lui succèdent : Frank Leclerc, Alain Coicaud, désormais entraîneur du club de Pau, puis Pierre Guichot, aujourd’hui entraîneur national des sabreuses et entraîneur au Racing Club de France, et enfin Stéphane Besnier.

L’ASA La Française est désormais spécialisée dans l’enseignement du sabre, pour les filles et les garçons.

L’année 1998-1999 a été pour Nourdin Marouf l’année de tous les succès. En effet, après avoir remporté plusieurs titres nationaux, il est devenu Champion du Monde Juniors par équipe et médaille de bronze en individuel, médaillé lors des Championnats d’Europe par équipe et Champion de France en individuel.

De plus, pour montrer qu’il faudra compter sur lui chez les seniors dans les années à venir, il a obtenu, au cours de cette même saison, la troisième place lors des Championnats de France individuel seniors, cette performance étant d’autant plus remarquable que l’Equipe de France seniors était championne du monde en titre.

Le maître Augustin Parent

Maître Augustin Parent était professeur d’éducation physique, mais il était surtout , de l’avis de tous les spécialistes mondiaux de l’escrime, un des plus grands maîtres d’armes au sabre. Il aimait avant tout former des jeunes car il était un remarquable pédagogue. “On vient chez Parent”, disait son fils Marcel qui remporta la première médaille pour le club en 1955, “pour devenir un bon escrimeur. Il est exigeant dans le travail et intraitable sur la technique…”.

Ses élèves se sont appelés Marcel Parent, Gérard Toqueboeuf, vice-champion du monde junior dans les années 60, Philippe Vitrac, Hervé Granger-Veyron, plusieurs fois champion de France, médaillé aux Jeux Olympiques de Los Angeles et Barcelone, Nourdin Marouf, membre de l’équipe de France senior, et bien sûr, Jean-François Lamour.

Le maître Parent avait aménagé une piste d’escrime dans le grenier de son pavillon, rue de Mars à Maisons-Alfort. Ce qui faisait de ses élèves – qui manquaient de place pour reculer – d’excellents défenseurs! .

Il a ensuite enseigné au club de l’ASA pendant 40 ans, jusqu’à l’âge de 83 ans, avec un désir de transmettre et de former des champions toujours intact.